Abonnez-vous à la lettre
de l'échelle inconnue

Prenez-contact avec nous

Champ vide.

menu
NOIRE LA RUBRIQUE : SUR LA ROUTE!

Numéro 5

Il y a d'évidence un mur bien plus important, infranchissable et bien plus lourd de sens que tous les autres. Ce mur coupe le monde en deux ; sépare sans espoir de réconciliation l'humanité en deux clans, deux cultures, deux mondes. Un mur ? Que dis-je ? Une lame plongée dans la tasse et séparant tel Moïse le monde liquide en deux. Rejetant de part et d'autre les adeptes du noir breuvage des dieux et les buveurs d'eau chaude : de thé !

Passant de l'Ouest à l'Est comme nous le faisons, c'est aussi ce mur que nous franchissons. De l'autre côté se trouve l'angoissant empire du thé. Trois euros ou pas loin ! tel est le prix, à Moscou, pour accéder à l' exotique et noir breuvage que nous apprécions tant. Trois euros, pas moins et souvent l'inutilité de le commander serré, car pour ce peuple, qui déploie un trésor d'ingéniosité pour aromatiser (et peut-être, rendre potable) les eaux chaudes et marrons que tout le monde semble affectionner, « le café c'est jamais que du café ». La survie est difficile et la rareté du café (du bon en tout cas) met en péril le travail même. Comment sans la possibilité de se réfugier dans n'importe quel bistrot et se concentrer sur les volutes crèmes spiralant la tasse peut-on seulement imaginer réfléchir ?

Mais l'Ouest apporta le pire!
C'est à Chisinau que l'horreur advient. Là, sur les trottoirs de la ville, les plus abjectes des marques d'ersatz caféinés ont fait pousser des distributeurs automatiques de poudre soluble en eau chaude. C'est à une fréquence d'horodateur que ces totems criards jalonnent le chemin.
Heureusement, un noble coeur moldave lutte avec les seules armes à disposition du peuple opprimé : la mobilité et, poussé par un courage et une foi inébranlable, a forgé le fer de lance de l'émancipation : le cafémobile ! L'arrière de son break s'ouvre sur la bombe. Ici ni bouilloire, ni sachets à verser, pas davantage de feuilles asiatiques à faire trempouiller, mais un véritable percolateur ! Flanqué de son moulin à café !
Tel la Makhnovtchina sillonnant l'Ukraine, libérant les villages et les aidant à s'auto organiser, loin des propriétaires et du cadastre.

Sommaire du numéro 5
--------------------
TU VEUX QU'ON BOUGE ? OK ! MAIS COMME ON NE DÉMÉNAGE PAS D'UN BIDONVILLE
BIDONVILLE DE QUI ES-TU LE PROBLÈME ? DE QUOI ES-TU LA SOLUTION ?
NOIRE LA RUBRIQUE : SUR LA ROUTE!
EDITO / JOURNAL À TITRE PROVISOIRE N°5 : MAKHNOVTCHINA / ENTRE CIRCULATION ET SÉDENTARISATION : HABITER L'IMMOBILIER
SAVOIR MAISON GARDER : UNE VILLA MOBILE RECOMPOSABLE
ON VA LÀ OÙ IL Y A DU TRAVAIL !
MOSCOU : DÉRIVE EN TERRITOIRE MIGRANT
L'HYPOTHÈSE DE L'HISTOIRE
L'HABITER MOBILE OU L'ALTERMÉTROPOLISATION
L'HABITAT MOBILE OUVRIER DE DIEPPE À MOSCOU
LA ROUTE VERSUS LE MUR
HABITER COMME CONTESTER
ET SI PARIS FAISAIT SEMBLANT DE NE PAS VOIR SON FONCIER?

Commander la version papier
Commander la version papier