Pour commencer ce projet et entamer les sessions de résidences, nous avons réalisé un premier film reprenant des images d'archives, qui permet d'introduire des questions liées à l'habitat des ouvriers en lien avec les projets infrastructurels à Flamanville (mines de Diélettes, centrale nucléaire, EPR...) depuis le XIXème siècle. Il s'agit d'explorer les occurrences historiques du logement mobile dans cette zone, du logement des mineurs, aux cités de transit, en passant par les "chalets suédois" et les logements provisoires de la reconstruction. Il interroge également les formes de travail qui sont ou ont été présentes à Flamanville, que ce soient celles des anciens mineurs, des travailleurs détachés de l'EPR ou encore des "nomades du nucléaire" qui sillonnent la France pour assurer le fonctionnement des 19 centrales en activité.